L’évolution des Technos : un clin d’oeil au temps qui passe…

Comprendre l’évolution des technologies de nos jours, c’est intégrer le fait que les cycles de développement et les cycles de vie des produits sont de plus en plus limités. Là où on considérait que le temps d’apparition de ruptures technologiques pouvait prendre jusqu’à 3 ans, nous sommes maintenant rendu à des délais extrêmement courts (quelques mois ?).
La pertinence de notre connaissance actuelle et de notre capacité à utiliser les technologies peut donc rapidement devenir obsolète. Ceci nous impose, en tant qu’utilisateurs, de prendre le temps de se mettre à jour et d’observer une règle bien simple : cibler de manière rigoureuse nos choix technologiques en fonction de nos besoins et usages prioritaires pour en tirer le meilleur profit.

Refuser de voir cette vérité en face revient à se voiler la face. Cette vidéo, magnifique et presque émouvante, sur l’âge d’or et les nouvelles technologies, est là pour nous rappeler qu’un jour ou l’autre, nous sommes tous rattrapés par le temps. Et qu’en dépit de nos efforts, nous serons confrontés à notre propre ignorance face à la fulgurante et inévitable évolution des technologies.

Au fait, si vous rencontrez un Papy qui fait (encore) de la résistance, demandez-lui pour le plaisir ce qu’était un Telex ? Et que sont devenus ses disquettes d’antan…
(En passant, je viens d’en jeter un gros stock en nettoyant mes archives d’entreprises. Et dire que tout tiendrait aujourd’hui sur un simple CD-ROM)…

Billet à suivre : « Les tendances 2011 dans le secteur des technologies »

This entry was posted in Innovation et nouvelles technologies, Tendances and tagged . Bookmark the permalink.

3 Responses to L’évolution des Technos : un clin d’oeil au temps qui passe…

  1. Pingback: Tweets that mention L'évolution des Technos : un clin d'oeil au temps qui passe... | Akova -- Topsy.com

  2. Pingback: lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 02/25/2011

  3. Pingback: lacapitaleblogue.com | La Capitale blogue sur CKRL 89,1, émission du 26 février 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *